top of page

Pique-nique (2014)installation

/.../ "Pique-nique ne peut renvoyer le spectateur qu’à l’évidence physique de la pesanteur, de l’entropie, de la déliquescence, c’est à dire, en fin de compte, à la matérialité même d’un art renonçant à lutter contre sa finitude. L’installation nous met ainsi face à une forme de pollution, à l’idée de « saleté », d’impureté."/.../

/.../ "Le sable. Comme pour mieux travailler des rêveries autour de la décomposition. Course poursuite... H.M. est une Morphologue, une matériologue. Ici, rien que du décomposé, du pulvérisé, du ruiné..." /.../  Benoît Jouan, Scénari : rien. Représenter la disparition. Juin 2014 (Tous droits réservés)

 

1/1

© Hélène Mougin, tous droits réservés (ADAGP)

bottom of page