​© 2023 par Hélène Mougin. Créé avec Wix.com / copyright Hélène Mougin, tous droits réservés (ADAGP)

  • Facebook Clean
  • Twitter Clean
  • Flickr Clean
  • Instagram Clean

 

Il faut savoir prendre le train qui passe… 2013. Musée Dubois-Corneau, Brunoy (Essonne)

Papier peint déchiré, moquette, structure centrale (130 x 300 x 190 cm) en bois et mousse polyéthylène, objets collection du musée  (vasques, cruche), sculptures en faïence et papier, mousse polyuréthane. 

 " C’est une image qui m’est venue à l’esprit en visitant le musée … Il suffisait d’ajouter un bloc-pendule sur une des cheminées et une locomotive en marche surgissant dans l’espace domestique pour imaginer Magritte peignant « Le temps traversé » (1939) dans la maison Dubois-Corneau … Plus qu’une histoire de copier-coller, il m’a semblé que ce tableau qui sait suggérer de multiples sentiments et interprétations autour de la notion de temps pouvait faire écho au musée qui ordonne le mille-feuilles de vies et d’histoires... Cette locomotive en apesanteur, rappelant plus un jouet d’enfant qu’une vraie locomotive, collée dans un environnement étranger, a « hanté » mes recherches… Durant les quatre mois de l’exposition, je suis intervenue régulièrement sur l’installation : en retirant petit à petit les objets de la collection du musée qui étaient intégrés, en retravaillant les vides qui en découlaient… Le dernier jour de l’exposition, en diffusant de la fumée pour finir de blanchir ou flouter ce qui restait… D'une certaine manière, les jets de fumée répondaient à ma première action pour cette installation qui était de tirer le papier peint sur tout le pourtour de la salle et faire apparaître une allusion au paysage. " H.M 2013

©Hélène Mougin, tous droits réservés (ADAGP)

1/1